Achat immobilier à Béziers : comment négocier le prix d'un bien immobilier pour acheter moins cher ?

Partager sur :
Achat immobilier à Béziers : comment négocier le prix d'un bien immobilier pour acheter moins cher ?

Pour acheter moins cher un bien immobilier à Béziers, la négociation peut être envisagée. Elle est surtout pratiquée pour les biens anciens. Il faut la mener correctement si on souhaite réellement obtenir un bien donné. Voici quelques conseils pour réussir une négociation immobilière. 

Bien étudier l’offre avant de négocier

Avant d’envisager une négociation, pensez d’abord à bien analyser la situation. Commencez par vous renseigner sur le prix du mètre carré dans le secteur et comparez les offres similaires avec la vôtre. Durant la comparaison, analysez les données majeures comme la surface, l’âge, l’emplacement... 

Après cette petite estimation, déterminez depuis combien de temps le bien est sur le marché. Si l’offre est récente, obtenir une réduction peut être plus difficile. Par contre, si elle est en ligne depuis plus de trois mois, le vendeur sera plus réceptif à chaque offre reçue. 

S’intéresser de près aux travaux à faire

Dès qu’il est question de travaux à faire, vous devez penser “décote”. Ils représentent effectivement un bon argument pour obtenir une réduction, mais avant de rédiger une offre, informez-vous sur leur envergure et leur coût. Commencez par consulter les travaux indiqués par les rapports de diagnostics techniques. Vous pouvez ensuite faire réaliser une expertise du bien pour éviter les vices cachés. 

Une fois la liste complète obtenue, faites établir quelques devis auprès de professionnels locaux pour connaître le budget supplémentaire à injecter à part le prix de vente et les frais annexes. 

Rester dans une “marge de négociation” correcte

Pour ne pas laisser passer une opportunité, il est important de connaître la marge de négociation moyenne pratiquée dans la région. Cela vous permet de faire une offre correcte que le vendeur est plus susceptible d’accepter.

Pour les appartements, la marge moyenne tourne autour de 3 % alors que pour les maisons, elle avoisine les 5 %. Dans les zones tendues, elle se réduit et la majorité des biens se vend au prix demandé.